Feb. 19.

Michel Schweizer


Michel Schweizer, est un acteur, metteur en scène, scénographe et chorégraphe français de théâtre contemporain, danse contemporaine, danse-théâtre et d’indiscipline né en 1958.

Après des études au Conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux et à l’École des beaux-arts de Bordeaux, Michel Schweizer commence la danse contemporaine des années 1980. Il met en scène les « vêtements de l’imaginaire » pour la plasticienne Aline Ribiere en tant que modèle. De 1986 à 1994 il travaille avec la chorégraphe Isabelle Lasserre puis leur collaboration cesse en 1995.

Il crée l’entité culturelle la Coma en Aquitaine, destinée à couvrir la diversité des pratiques artistiques et propose une première création, Assanies (1998).

En février 2000, il crée Kings s’attachant à faire cohabiter des produits culturels et des échantillons spéculatifs (un danseur de hip-hop, un danseur contemporain, un vigile… ) susceptibles d’être appréciés pour ce qu’ils font et/ou ce qu’ils sont. Hamid Ben Mahi jouait dans le spectacle, ils retravaillent ensemble la même année dans Chonic(s).

Il continue les créations et en 2008 il crée Ô Queens invitant trois femmes (une danseuse, une culturiste et une strip teaseuse) à parler de leur condition.

En 2010 il invite des jeunes (Robin Barde, Elsa Boyaval, Clément Chebli, Pierre Carpentey, Aurelien Collewet, Pauline Corvellec, Zahra Hadi, Lucie Juaneda, Elisa Miffurc, Davy Monteiro) et un adulte (Gianfranco Poddighe) qui ont entre 17 et 20 ans à vivre une expérience artistique en représentant leur communauté, sur scène, tout en restant eux-mêmes, en mélangeant théâtre et musique ils parlent de la vie, du temps, de la vieillesse et de l’immortalité dans le spectacle Fauves.

En 2013 il crée le spectacle Cartel dans lequel, il choisi de tenter une collaboration avec d’anciens danseurs étoiles : Cyril Atanassoff (qui ne fera finalement pas le spectacle à cause d’une blessure) et Jean Guizerix. Se demandant, comment ces professionnels confirmés, peuvent retrouver une marge de liberté dans une sorte d’élan testamentaire arrivés à un âge où ils ne peuvent plus danser.

Michel Schweizer réitère l’expérience de Fauves en 2017 avec le spectacle Cheptel. Il invite cette fois ci, un groupe d’adolescents (Zakary Bairi, Aliénor Bartelmé, Lise-Anne Bouchereau, Hélie-Rose Dalmay, Anouk Lemaine, Zoé Montaye fabric lint remover, Rémi Plages, Nils Teynié) qui ont entre 12 et 15 ans à recréer sur scène un état de « nature&nbsp wholesale glass bottles;» au plus proche de leur ressenti, libérant une parole nécessaire et non contrainte. Dans une forêt imaginaire avec un kit de survie, des micros et un portable jusqu’à la rencontre avec un adulte (Bruno Beguin puis Pascal Quéneau).

La même année il est invité par le Festival d’Avignon pour une collaboration artistique avec Mathieu Desseigne-Ravel dans le cadre des sujets à vifs, ils créent Bâtards.

Il travaille très souvent avec la chanteuse, performeuse, et coach vocal Dalila Khatir.

Michel Schweizer organise depuis dix-huit ans des communautés provisoires pour en mesurer les degrés d’épuisement, il se joue des limites et des relations qu’entretiennent l’art, la politique et l’économie tout en laissant les interprètes dans le plus grand naturel possible.


By admin | Posted in Allgemein | Comments are closed, but you can leave a trackback: Trackback URL.

Tagged: ,



kelme paul frank outlet new balance outlet bogner outlet le coq sportif outlet Die Highlights FASHION Berlin