Dez. 21.

Waltair


Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Si vous disposez d’ouvrages ou d’articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l’article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (, comment ajouter mes sources ?).

Waltair était une compagnie aérienne zaïroise glass water serving bottle, puis congolaise, active entre 1983 et 2005. Cette compagnie est la dernière à avoir utilisé la Caravelle.

Waltair débute ses vols charters passagers, en 1983. Ces vols sont au départ de l’aéroport national de Ndolo. Elle utilise un Cessna 404 Titan.

En 1992, la compagnie change d’actionnariat et rachète une Caravelle 10B3 à moteur P&W JT8D7, ancienne d’Air Toulouse International / EAS – Europe Aéro Service et l’utilise jusqu’en 1996, où elle est remplacée par l’ancienne 10B3 d’Aero Jet. Toutes deux furent immatriculées 9Q-CPI. Une Caravelle 11R cargo mixte avec porte cargo (9Q-CUG) (trois exemplaires fabriqués dans les années 1970 pour Air Zaïre, avant qu’elles ne soient remplacées par des Boeing 737/200 mixtes), ayant été utilisée par l’armée de l’air française sur les sites d’essais nucléaires français de Mururoa à Tahiti est rachetée en 1999 à Transair Cargo en RSA. Eureka Aviation qui a récupéré les trois machines à la fin des essais nucléaires vend à Waltair en 2001 une deuxième 11R (9Q-CNA). Cette Caravelle fut d’abord importée en RDC au début des années 2000 et exploitée par Malu Aviation avant de retourner quelque temps en RSA. En 2003 custom team jerseys, UG est scrapée. À partir d’avril 2005, la dernière Caravelle 11R (NA) entre en révision et ne retournera pas en service. Elle est stockée jusqu’à présent à Kinshasa/Ndjili, en ordre de vol ou presque[Quand ?]. La troisième caravelle 11R sera rachetée à Eureka Aviation par Transair Cargo service et exploitée en RDC et connaitra un accident à l’atterrissage à Gisenyi au Rwanda, le pilote se trompant de piste (il pensait se poser à Goma) et fauchant son train sur la piste trop courte.

Parallèlement à l’exploitation des Caravelle, Waltair achète en 1996 un Hawker Siddeley Andover (9Q-CPW). Ce modèle est une évolution du

Hawker Siddeley HS.748 civil et a été développé uniquement pour une exploitation militaire. Il a servi notamment dans la RAF et la New Zealand Air force. Il a été récupéré sur la base anglaise de Boscom Down. Il est équipé de moteurs Rolls Royce plus puissants équipés de l’injection de water-methanol, avec des hélices pouvant passer en reverse, et dispose outre une porte cargo arrière type Lockheed C-130 Hercules, d’un système de kneeling (littéralement agenouillage) qui permet au train d’atterrissage principal de s’escamoter partiellement au parking afin d’abaisser le seuil de chargement de la porte arrière. Cet avion a une capacité d’emport de 6 tonnes et peut opérer sur des pistes sommaires de 600 mètres seulement de longueur. Il sera notamment exploité sur la ligne de Diboko. Il effectuera aussi plusieurs missions internationales et sera notamment basé à Lokichoggio (en) au Kenya pour opérer vers le Soudan du Sud pour le compte des Nations unies, Médecins sans frontières et la Croix rouge internationale. En 2004 il part en maintenance chez Field Automotive en RSA et est revendu à Transair Cargo. Transair Cargo l’exploite en RDC quelque temps et le revendra en 2008 à TAC (transport aérien Congolais) à Ndolo. En 2010, la direction de l’aviation civile congolaise durcit ses règles et interdit de vol cet avion, car il ne dispose pas de papiers civils, n’ayant jamais été homologué par le constructeur pour une exploitation commerciale. Il connaitra un accident au décollage de Ndolo (Noze gear retraction au point fixe avant décollage) en 2010 lors d’une tentative de ferry sur l’Afrique du Sud. Il est actuellement[Quand ?] toujours stationné sur le tarmac de Ndolo.

En 2004, la dernière Caravelle 10B3 9Q-CPI ex Finnair est ferraillée. En , le gouvernement congolais annonce à Waltair que sa licence d’exploitation, qui doit expirer en septembre, ne sera pas renouvelée. En conséquence, le compagnie ne demande pas le renouvellement du certificat de navigabilité de sa dernière Caravelle, et cesse ses activités en juillet 2005. En septembre, Waltair perd sa licence d’exploitation et est bannie du ciel de la République démocratique du Congo. En 2011, la licence d’exploitation est renouvelée, laissant espérer une reprise des activités.


By admin | Posted in Allgemein | Comments are closed, but you can leave a trackback: Trackback URL.

Tagged: ,



kelme paul frank outlet new balance outlet bogner outlet le coq sportif outlet Die Highlights FASHION Berlin